Election du Conseil municipal 2016

Election du Conseil municipal 2016 à Vétroz, l’Alternative Vétrozaine présente une liste de 5 candidats.

L’Alternative Vétrozaine fait preuve d’ambition
et présente une liste ouverte à 5

L’Alternative Vétrozaine, actuellement représentée au Conseil communal par Olivier Cottagnoud, présente une liste ouverte à 5 candidats.

Candidats à l'élection du Conseil municipal 2016
Candidats à l’élection du Conseil municipal 2016

(de gauche à droite)

Olivier Cottagnoud, conseiller communal en charge des dicastères de l’environnement, de l’énergie, du social et de l’intégration, responsable d’office de poste. Il milite pour une meilleure gouvernance communale, basée sur la transparence et la responsabilisation des conseillers. En savoir plus

Dominique Kuster, conseiller général, dont six ans comme secrétaire, ingénieur en informatique indépendant. Il milite pour une économie locale, solidaire et respectueuse de l’environnement. En savoir plus

Mercedes Alves, aide-soignante. Elle souhaite s’investir dans le domaine social et l’accompagnement des personnes âgées.

Pascal Coudray, président de la commission de gestion du Conseil général, comptable diplômé. Il œuvre pour le respect de la bonne gouvernance et des procédures financières communales. En savoir plus

Mégane Porcellana, hygiéniste dentaire. Elle est très sensibilisée par la thématique « zéro déchet ».

Notre slogan  « Mieux vivre à Vétroz »  est un souhait de la majorité des Vétrozains. L’Alternative Vétrozaine privilégie le mieux au plus, dans les domaines de la construction, de l’aménagement du territoire et de la qualité de vie.

Sur la base de son bilan politique et de son projet pour Vétroz, l’Alternative Vétrozaine ambitionne de conquérir deux sièges à l’exécutif.

Relais du Valais : les raisons d’une controverse politique

Le Relais du Valais est propriété de la société Relais du Valais SA qui est elle propriété de la Bourgeoisie de Vétroz et dont les administrateurs, en l’absence de conseil bourgeoisial dédié, se trouvent être les membres du Conseil municipal.

Pourquoi est-ce que l’Alternative vétrozaine, un groupe politique, est-il mêlé à la polémique soulevée par ce bâtiment ?

Continuer la lecture de « Relais du Valais : les raisons d’une controverse politique »

Relais du Valais : devra-t-on passer à la caisse ?

Casser la tirelireOui, pour plus de 130 mille francs, c’est en tout cas ce qu’a annoncé Rhône FM.

Cette nouvelle ne nous surprend malheureusement pas car nous avions déjà évoqué ces problèmes.

L’article de Rhône FM mérite néanmoins quelques rectifications.

Reste que dans le conseil général de Vétroz, le groupe PLR n’a pas la même opinion que les autres membres du législatif. Les divergences concernent la gestion de la garantie bancaire du Relais du Valais.

Le groupe PLR a certes interpellé le Conseil municipal quant à la nature de cette garantie mais le reste du législatif (l’AV et le PDC) n’a pour l’instant émis aucun avis. Continuer la lecture de « Relais du Valais : devra-t-on passer à la caisse ? »

Votations : Règlement Communal d’Organisation

rcoouiLe weekend du 14 juin, la population vétrozaine devra se prononcer sur l’adoption du nouveau Règlement Communal d’Organisation (RCO) et l’Alternative vétrozaine vous recommande de voter OUI.

Ce règlement, pour lequel nous avions déjà déposé une motion en juin 2009, apporte, entre autres,  les améliorations notables suivantes :

  1. Il permet le vote du budget rubrique par rubrique. La situation actuelle ne permet que d’accepter ou de refuser le budget dans sa totalité, ce qui peut induire des situations de blocage désagréables en cas de désaccord.
  2. Il permet de limiter le nombre de conseillers généraux à 30 au lieu de 45, jusqu’à 7’500 habitants.
  3. Il exige que l’administration communale édicte des règlements internes.
  4. Il Introduit un droit d’initiative et du référendum facultatif dès que 10% des électeurs le demandent.

rcooui

Tous les conseillers généraux se tiennent bien sûr à votre disposition pour répondre à vos questions, soit en leur écrivant, soit en posant vos questions à la suite de cet article.

Et n’oubliez pas de voter !

Bourgeoisie de Vétroz : un enterrement programmé

Qu’on soit défenseur des traditions ou non, il est indéniable que les Bourgeoisies ont joué un grand rôle dans l’Histoire de ce canton. Les Bourgeoisies ont des biens communs dont les propriétaires sont tous les bourgeois ensemble. Le rôle des dirigeants des Bourgeoisies est de préserver ces biens communs et de les faire, si possible, fructifier.

La Bourgeoisie de Vétroz connait malheureusement une situation difficile, suite au mauvais choix de s’endetter de 4 millions lors de l’achat de la société immobilière Relais du Valais SA. Lors de ce choix, le Conseil bourgeoisial de l’époque (les mêmes personnes que le Conseil communal) avait fait miroiter des gains et l’avait présenté comme « une affaire rentable ». Les deux seuls bourgeois qui prirent la parole contre cet achat furent deux représentants de l’Alternative Vétrozaine. Leurs appels à la prudence et mises en garde furent balayés par un vote politique. Aujourd’hui on peut affirmer que la suite leur a donné raison. Chaque année, le Relais du Valais SA subit des pertes, que la Bourgeoisie doit éponger. Avant l’achat, la Bourgeoisie possédait un demi-million de liquidité, actuellement elle n’en a plus et devra commencer à vendre ses terrains pour ne pas tomber en faillite.

A court de liquidité, la Bourgeoisie de Vétroz va certainement être enterrée et reprise par la Commune de Vétroz, et ensuite ce sera au tour de la Commune de trouver une solution pour financer les pertes du Relais du Valais SA, étant donné que la Commune de Vétroz s’est portée garante auprès des banques créancières.

Pascal Coudray, groupe Alternative Vétrozaine,

Président de la commission de gestion du Conseil général

Constructions à Vétroz : l’Alternative Vétrozaine partage le sentiment de ras-le-bol des citoyens

«Le but premier d’un règlement communal de constructions est de préserver le bien-être de tous les habitants. A la vitesse où Vétroz grandit, il est nécessaire de donner un cadre plus strict et des limites claires à cet essor, afin de prioriser la qualité de vie, l’harmonie et l’esthétique du village.»

 La motion déposée par l’Alternative Vétrozaine le 16 mai 2014, demandant une révision du règlement des constructions, a été acceptée par le Conseil général par 13 voix contre 10 et 4 abstentions.

Personne ne veut de cité dortoir à Vétroz ; l’Alternative Vétrozaine souhaite un urbanisme réfléchi et respectueux des citoyens établis dans la commune. Si chaque nouvel arrivant est évidemment le bienvenu, il n’est cependant plus possible d’accepter certains débordements en matière de constructions.Photo NF 15 oct 2014

Les voies de communication saturent, les espaces verts se réduisent comme peau de chagrin : il est devenu urgent d’agir et les solutions existent.

Pour y parvenir, une motion était indispensable. Peu contraignant, un postulat ne permet souvent d’obtenir que de vagues promesses. Les citoyens attendent du concret et la balle est maintenant dans le camp de l’Exécutif communal !

                                                                                                                    Helen Minguely-Coudray