Pour le partage des responsabilités

oc-presidentIl est malsain pour une démocratie que le pouvoir soit détenu par un seul parti. Une majorité absolue impose, à défaut de convaincre. Or, la répartition bénéfique des responsabilités, le Conseil général l’a connue ces 4 dernières années sous la direction d’un représentant d’un parti minoritaire, ainsi qu’avec la présidence de la Commission de gestion confiée à Pascal Coudray de l’Alternative Vétrozaine.

Le Président d’une commune est le garant de son bon fonctionnement. Des aspects comme la transparence, l’exemplarité et la vision à long terme ne sont pas des notions de gauche ou de droite, mais des signes de volonté et de personnalité.

En 4 ans, j’ai fait aboutir de nombreux projets. A la tête de la commune, je concrétiserai les engagements du Conseil communal. Par exemple, je ne permettrai pas que les investissements prévus dans les infrastructures d’évacuation des eaux ne soient réalisés qu’à moitié, comme cela a été le cas malheureusement depuis bientôt 10 ans. Attendre les inondations à répétition pour agir est une attitude irresponsable.

Pour la période administrative à venir, le PDC dispose déjà de la majorité absolue au Conseil communal et revendique en plus la présidence et la vice-présidence. Il est donc important qu’un parti minoritaire accède aux postes de président ou de vice-président, afin de garantir le contrepoids politique nécessaire.

Osez le changement

Olivier Cottagnoud, candidat à la présidence de Vétroz

Olivier Cottagnoud président de Vétroz

Un article original d’Alain Cottagnoud paru dans l’1dex

Extraits:

oc-president

Au pays de l’Amigne, pour la première fois de son histoire, un choix se présente aux électrices et électeurs entre un candidat PDC et un représentant de la gauche.

Même si politiquement nous n’avons pas la même vision de la société, je suis persuadé qu’Olivier Cottagnoud fera un excellent Président de Vétroz, et ce pour les diverses raisons suivantes.

Au niveau communal, le choix entre une politique socialiste et libérale est secondaire, car le pouvoir exécutif est limité au strict nécessaire au fonctionnement de la commune.

L’exercice d’une responsabilité publique exige de ses représentants un sens de l’intérêt général et une grande disponibilité au service des citoyens.

La fonction de président nécessite une indépendance d’esprit allant au-delà des clivages politiques

La Commune de Vétroz a été marquée pendant plus de 150 ans par une lutte stérile entre PDC et radicaux pour le pouvoir.

Olivier Cottagnoud a toutes les qualités requises pour ce poste. Il contribuera à mettre fin à ce combat contre-productif et, surtout, il sera au-dessus des partis politiques.

Résultat des élections du conseil municipal

Tout d’abord un grand merci aux électeurs qui nous ont renouvelé leur confiance et aux nouveaux électeurs qui nous ont permis de passer de 18% à presque 25% des votes.

Olivier Cottagnoud est brillamment réélu et l’Alternative vétrozaine est fière d’annoncer sa candidature officielle pour la présidence de la commune.

Le PDC conserve la majorité mais nous espérons, qu’avec trois nouveaux conseillers, il se créera une nouvelle dynamique positive et constructive pour faire face aux défis que notre commune doit relever.

Olivier Cottagnoud

Olivier CottagnoudMieux vivre à Vétroz, intéressés…

Mon projet pour Vétroz

Olivier Cottagnoud
55 ans
marié, 3 enfants
Responsable d’office de Poste

Courage politique

Celui qui a le courage de prendre des décisions risque de déplaire, de devenir impopulaire. Impopulaire, je l’ai donc été à plusieurs reprises :

  • auprès des promoteurs en empêchant une construction inadéquate en zone village.
  • d’avoir “osé” certaines questions à propos de l’achat d’un établissement public par la Bourgeoisie.
  • d’avoir rappelé l’interdiction de l’utilisation du désherbant Roundup près des routes et cours d’eau.
  • d’avoir interdit l’usage de matériaux nuisibles à notre environnement, par exemple des confettis en aluminium non dégradable en bordure d’un canal.

Mon programme politique

Continuer la lecture de « Olivier Cottagnoud »