AggloSion

Lors de sa dernière séance, le Conseil général a accepté de participer au projet AggloSion sur recommandation de la commission ad hoc à laquelle j’ai eu le plaisir de participer.

Ce projet concerne avant tout la mobilité de la future agglomération bipolaire (Sion à l’est, Ardon-Vétroz-Conthey à l’ouest, ainsi que toutes les communes « satellites » jusqu’à 1100 m d’altitude) qui pourrait compter 90000 habitants à l’horizon 2030. Continuer la lecture de « AggloSion »

Diversité à tous les niveaux

L’an passé, le Bureau du Conseil général de Vétroz a été invité, ainsi que tous les autres bureaux du Valais romand, par le Conseil général de Sion où nous avons pu constater que ce qui paraît « révolutionnaire » avec la législature actuelle à Vétroz est finalement devenu quasiment la norme dans les législatifs : le multipartisme et l’absence de majorité absolue. Continuer la lecture de « Diversité à tous les niveaux »

Interventions au Conseil général

Nous sommes intervenus à plusieurs reprises en plénum du Conseil général ; la plupart du temps par des questions écrites (zones 30/h – réseau Swisscom – participation de la commune au projet Gazel/Ecobois – choix de la fiduciaire – conformité juridique du projet centre du village – amortissements extraordinaires dans les comptes 2008 – inventaires des salles pour les sociétés locales etc.). Vous trouverez ces questions et leurs réponses dans les procès-verbaux à disposition sur le site internet de la commune. Nous vous en conseillons vivement la lecture.

Mais notre intervention ayant eu le plus grand enjeu politique fut notre motion pour l’élaboration d’un règlement communal d’organisation. Ce règlement aurait permis plusieurs renforcements du pouvoir du Conseil général et des citoyens vétrozains. En effet nous demandions :

  • un vote du budget rubrique par rubrique, comme cela se pratique au Grand conseil ou aux chambres fédérales. L’action est plus ciblée et plus constructive que l’acceptation, ou le refus en bloc du budget.
  • Un vote préalable de principe du Conseil général sur des projets importants de la commune. Ceci permettant une implication du législatif dès le début d’un projet.
  • Un abaissement à 10% (au lieu de 20 actuellement) des électeurs nécessaires pour faire aboutir un référendum ou une initiative communale. Cela aurait ouvert le débat démocratique et fait participer la population vétrozaine plus activement.

Notre motion allait dans le sens de démocratie participative que nous prônons. Ce n’était nullement une défiance quelconque envers l’Exécutif, qui fait du bon travail nous en sommes persuadés, mais nous voulions renforcer la séparation des pouvoirs à Vétroz. Bien que notre motion fût inspirée de la motion du groupe radical en fin des années 90, elle n’obtint pas leur soutien, et c’est par 24 voix contre 5 qu’elle fut balayée. Quelques conseillers du groupe libéral-radical avaient également déposé une motion axée uniquement sur le vote du budget rubrique par rubrique. Cette motion fut également rejetée, malgré le soutien de notre groupe, par 15 contre 14 en vote à bulletin secret demandé par le groupe DC.

Dominique Kuster – Secrétaire du Conseil général

L’équipe est au complet

Elus2008
Elus2008

Nous avions pris pour slogan de campagne « Si Vétroz veut… ». Et bien Vétroz a voulu.

Plus de 15% des électeurs Vétrozains ont choisi de permettre à une 3ème force politique d’entrer dans le législatif communal. Nous avons reçu une multitude de félicitations et de messages d’encouragement. De tout coeur nous vous disons MERCI de votre confiance.

Nous ferons tout notre possible pour répondre à vos préoccupations.