Pour le partage des responsabilités

oc-presidentIl est malsain pour une démocratie que le pouvoir soit détenu par un seul parti. Une majorité absolue impose, à défaut de convaincre. Or, la répartition bénéfique des responsabilités, le Conseil général l’a connue ces 4 dernières années sous la direction d’un représentant d’un parti minoritaire, ainsi qu’avec la présidence de la Commission de gestion confiée à Pascal Coudray de l’Alternative Vétrozaine.

Le Président d’une commune est le garant de son bon fonctionnement. Des aspects comme la transparence, l’exemplarité et la vision à long terme ne sont pas des notions de gauche ou de droite, mais des signes de volonté et de personnalité.

En 4 ans, j’ai fait aboutir de nombreux projets. A la tête de la commune, je concrétiserai les engagements du Conseil communal. Par exemple, je ne permettrai pas que les investissements prévus dans les infrastructures d’évacuation des eaux ne soient réalisés qu’à moitié, comme cela a été le cas malheureusement depuis bientôt 10 ans. Attendre les inondations à répétition pour agir est une attitude irresponsable.

Pour la période administrative à venir, le PDC dispose déjà de la majorité absolue au Conseil communal et revendique en plus la présidence et la vice-présidence. Il est donc important qu’un parti minoritaire accède aux postes de président ou de vice-président, afin de garantir le contrepoids politique nécessaire.

Osez le changement

Olivier Cottagnoud, candidat à la présidence de Vétroz

Virginie Rochat

virginie-cgEn couple, 29 ans. Etudiante en ingénierie chimique à l’HEIA-Fr Membre du conseil participatif de l’HEIA-Fr

Habitante récente de Vétroz puisque je m’y suis installée il n’y a que 2 ans, je me suis vite habituée et attachée à ce village. Je souhaite donc m’investir plus activement dans la vie de la commune, notamment en ce qui concerne les constructions.

La mise à niveau des infrastructures, surtout au niveau scolaire, me touche de près puisque je suis moi-même encore étudiante, et que je sais à quel point le cadre d’enseignement est important pour accomplir correctement une formation.

Une autre chose qui me tient à cœur est le développement d’un centre du village qui soit convivial et surtout attractif pour les habitants.

La politique est pour moi la mise au service de ses compétences pour le bien commun, et quoi de mieux dans ce but que de s’investir là où c’est important dans la vie de tous les jours : là où l’on habite !

Jean-Benoît Genoud

jean-benoit-cg56 ans, en couple, 2 enfants adultes
Cadre à la Poste Suisse
Conseiller général

« Mieux vivre à Vétroz »

Pour ma part ce n’est pas seulement un slogan, c’est :

  • Réaliser des projets dans la cadre d’Agglo Valais central
  • Offrir aux habitants de Vétroz des infrastructures adaptées et respectueuses de l’environnement
  • Défendre une politique familiale forte
  • Renforcer le label Cité de l’énergie
  • Encourager la mobilité douce
  • Développer et aménager des lieux de rencontre
  • Promouvoir la restauration du vieux village
  • Soutenir nos sociétés sportives et culturelles
  • Veiller à une politique de construction maitrisée

Voilà mes engagements prioritaires pour la prochaine législature si vous m’accordez votre confiance. Merci pour votre soutien.

Sara Felley

sara-cg49 ans, mariée, 3 enfants, coiffeuse.

J’habite Vétroz depuis 10 ans. J’ai vu croître ce village et sa population.

Je suis pour une circulation douce du trafic routier sur toutes les rues afin de protéger nos enfants.

Je veux agir pour la mise en place d’une taxe au sac équitable et juste.

Le bien-être des personnes âgées et des malades me tenant à cœur, je m’engage socialement dans des activités bénévoles au CMS.

Ouverte à la discussion, je conçois la politique comme la recherche de solutions contribuant au bien commun, sans parti pris. Je suis prête à m’investir au sein du Conseil général pour un développement harmonieux de notre commune.

Olivier Cottagnoud président de Vétroz

Un article original d’Alain Cottagnoud paru dans l’1dex

Extraits:

oc-president

Au pays de l’Amigne, pour la première fois de son histoire, un choix se présente aux électrices et électeurs entre un candidat PDC et un représentant de la gauche.

Même si politiquement nous n’avons pas la même vision de la société, je suis persuadé qu’Olivier Cottagnoud fera un excellent Président de Vétroz, et ce pour les diverses raisons suivantes.

Au niveau communal, le choix entre une politique socialiste et libérale est secondaire, car le pouvoir exécutif est limité au strict nécessaire au fonctionnement de la commune.

L’exercice d’une responsabilité publique exige de ses représentants un sens de l’intérêt général et une grande disponibilité au service des citoyens.

La fonction de président nécessite une indépendance d’esprit allant au-delà des clivages politiques

La Commune de Vétroz a été marquée pendant plus de 150 ans par une lutte stérile entre PDC et radicaux pour le pouvoir.

Olivier Cottagnoud a toutes les qualités requises pour ce poste. Il contribuera à mettre fin à ce combat contre-productif et, surtout, il sera au-dessus des partis politiques.

Election du Conseil général 2016

L’alternative vétrozaine présente six candidats à l’élection du Conseil général de Vétroz.

(de gauche à droite)

Jean-Benoît Genoud : Conseiller général, cadre à la Poste suisse. 56 ans, en couple, deux enfants.

Pascal Coudray : Conseiller général, président de la commission de gestion, expert en finance et controlling. 61 ans, marié, un enfant.

Mégane Porcellana : Hygiéniste dentaire. 26 ans, en couple.

Sara Fellay : Coiffeuse. 49 ans, mariée, trois enfants.

Virginie Rochat : Etudiante en ingénierie chimique. 29 ans, en couple.

Dominique Kuster : Conseiller général, ingénieur en informatique. 50 ans, marié, quatre enfants.

Résultat des élections du conseil municipal

Tout d’abord un grand merci aux électeurs qui nous ont renouvelé leur confiance et aux nouveaux électeurs qui nous ont permis de passer de 18% à presque 25% des votes.

Olivier Cottagnoud est brillamment réélu et l’Alternative vétrozaine est fière d’annoncer sa candidature officielle pour la présidence de la commune.

Le PDC conserve la majorité mais nous espérons, qu’avec trois nouveaux conseillers, il se créera une nouvelle dynamique positive et constructive pour faire face aux défis que notre commune doit relever.