Dominique Kuster

Je suis convaincu que notre environnement est la chose la plus importante. Nous en faisons partie et sa dégradation ne peut qu’affecter notre santé et notre bien-être. La qualité de l’eau et de l’air, la présence de grands prédateurs sont des éléments très médiatisés mais ils ne sont pas aussi importants que la biodiversité dont nous avons émergé.
J’ai toujours été sensible à la protection de cette biodiversité et accordé autant d’importance aux petites créatures qu’aux grandes. Mais c’est en découvrant ces dernières années les dégâts importants causés à l’environnement, la réduction de la biodiversité et de nos ressources que j’ai pris conscience de notre précarité et décidé qu’il fallait agir.

Mon engagement s’est fait par la participation en tant que membre à diverses organisations: WWF, Greenpeace, Pro Specie Rara, Association d’apiculture, semences de Kokopelli, parrainage de blé ancien pour Longo Maï.

Je n’oublie pas la biodiversité humaine: il me paraît important que tous puissent s’exprimer et participer, quel que soit leur âge ou leur nationalité. Je trouve regrettable que le citoyen ne soit plus qu’un votant-consommateur. J’aimerais qu’il récupère son pouvoir pour faire primer l’intérêt de la communauté sur les intérêts nationaux ou supranationaux. Dans le domaine des luttes citoyennes, je me suis impliqué dans diverses organisations: supporter d’Amnesty International, membre de la Gauche Valaisanne Alternative, ex-président d’Attac Valais et membre du comité d’initiative cantonale pour un salaire minimum. Très critique vis à vis du dogme de la croissance économique à tout prix, j’ai fondé le Réseau Décroissance Valais.

Je suis actuellement membre des Verts valaisans.

Durant les prochaines décennies nous seront confrontés de plus en plus nettement à la convergence des crises climatique, environnementale, énergétique, politique et économique. Ce défi inédit nécessite une nouvelle approche qui englobe tous les points de vue. Je désire m’investir pour que, tous ensembles, notre communauté bâtisse la résilience nécessaire à la sauvegarde de son intégrité et de sa qualité de vie.

Politiquement, je suis un libertaire et aspire à une authentique démocratie directe. S’il me paraît évident que la communauté doit protéger le faible, aider le démuni, favoriser la cohésion et garantir la justice et l’égalité, combattre l’exploitation, je pense que chacun doit se prendre en charge au maximum. La communauté ne peut satisfaire aux besoins de tous, ce qu’elle doit faire c’est permettre et aider ses membres à s’organiser pour satisfaire leurs besoins spécifiques.

Je suis marié à Isabelle Fontannaz et père de quatre enfants Ingénieur en informatique, je suis un consultant indépendant depuis quinze ans, passionné par la lecture et la permaculture.

La participation au Conseil Général est pour moi une excellente opportunité  de m’investir dans la vie de notre commune, les thèmes qui me sont chers sont:

  • Environnement: favoriser une agriculture respectueuse de l’environnement et de la santé, permettre le développement des alternatives.
  • Social: aide et protection aux éléments les plus faibles et les plus fragiles.
  • Économie: privilégier l’économie locale et les échanges non monétaires, abandonner le dogme de la croissance à tout prix.
  • Sécurité: permettre aux piétons et cyclistes de tous âges de circuler sereinement

Pour en savoir plus sur mes idées politiques, visitez mon blog.