Constructions à Vétroz : l’Alternative Vétrozaine partage le sentiment de ras-le-bol des citoyens

«Le but premier d’un règlement communal de constructions est de préserver le bien-être de tous les habitants. A la vitesse où Vétroz grandit, il est nécessaire de donner un cadre plus strict et des limites claires à cet essor, afin de prioriser la qualité de vie, l’harmonie et l’esthétique du village.»

 La motion déposée par l’Alternative Vétrozaine le 16 mai 2014, demandant une révision du règlement des constructions, a été acceptée par le Conseil général par 13 voix contre 10 et 4 abstentions.

Personne ne veut de cité dortoir à Vétroz ; l’Alternative Vétrozaine souhaite un urbanisme réfléchi et respectueux des citoyens établis dans la commune. Si chaque nouvel arrivant est évidemment le bienvenu, il n’est cependant plus possible d’accepter certains débordements en matière de constructions.Photo NF 15 oct 2014

Les voies de communication saturent, les espaces verts se réduisent comme peau de chagrin : il est devenu urgent d’agir et les solutions existent.

Pour y parvenir, une motion était indispensable. Peu contraignant, un postulat ne permet souvent d’obtenir que de vagues promesses. Les citoyens attendent du concret et la balle est maintenant dans le camp de l’Exécutif communal !

                                                                                                                    Helen Minguely-Coudray

Bilan de mi-législature/Notre conseiller municipal : Olivier Cottagnoud

Question : Olivier, es-tu toujours satisfait de ta liberté d’action à la commune pour réaliser tes projets dans tes dicastères ?

Réponse : Oui, très satisfait. Au Conseil municipal nous sommes une très petite équipe et chacun peut conduire ses projets sans être freiné par l’ensemble.

Q : De quelle réalisation es-tu le plus fier ?

R : Plusieurs projets aboutis m’ont apporté de la satisfaction. Par exemple la collaboration avec les élèves des classes primaires pour l’arborisation des berges du Canal du Milieu ou la mise en service des premiers panneaux photovoltaïques de la commune aux Plantys. Je relève particulièrement l’engagement de notre déléguée à l’intégration, Mme Cynthia Epiney.

Q : Pourquoi surtout celui-là ?

R : Parce qu’elle fait un travail extraordinaire. Le plus beau projet étant incontestablement les cours de français, suivis par une septantaine d’adultes provenant des communes de Conthey et Vétroz et encadrés par 8 enseignants bénévoles, que je remercie sincèrement. Cynthia coordonne également le projet régional « Parrains-Marraines culturels ».

: Tu ne cites pas l’obtention du Label Cité de l’énergie ?panneaux solaires plantys

R : En effet, le label a été obtenu à nouveau cette année. C’est un outil très important et multifonctions pour la commune. J’en suis le responsable politique, mais il ne concerne pas que mes dicastères énergie-environnement ; il prévoit un plan d’action qui touche aussi d’autres dicastères,            comme la sécurité des routes d’accès pour les écoles par exemple. Et c’est l’ancienne conseillère en charge de l’énergie qui avait démarré le processus et obtenu le 1er label. Je ne fais que poursuivre le travail, avec mes idées bien entendu.

Q : Quels projets as-tu pour les 2 ans à venir ?

R : Je veux mettre l’accent sur l’environnement, et j’aimerais faire mien le slogan de l’Alternative Vétrozaine « Mieux vivre à Vétroz » en privilégiant le « mieux » au « plus ». Mon challenge est de mener à terme un projet environnemental qui avait été abandonné à cause de certaines contraintes. J’espère avoir trouvé la solution. Si je réussis, la population vétrozaine aura à disposition un lieu de détente en communion avec la nature.

Propos recueillis par les conseillers généraux de l’AV

Un Règlement Communal d’Organisation (RCO) pour Vétroz

Le 10 novembre 2014, le Conseil Général a accepté le projet de Règlement Communal d’Organisation (RCO) proposé par la commission extraordinaire qui a œuvré afin de présenter un règlement complet et cohérent. Alors qu’une motion de notre groupe proposant déjà l’élaboration d’un RCO avait été rejetée en 2009, un texte soutenu par tous les groupes politiques a demandé, il y a un an, de réfléchir à un tel règlement, offrant des droits politiques élargis pour les citoyens de notre commune, thème cher à l’AV. Ainsi, le RCO tel qu’accepté par le Conseil Général, propose les avancées suivantes :

  • possibilité pour le Conseil Général d’amender le budget pour les rubriques dépassant les CHF 30’000.-
  • vote du budget rubrique par rubrique (et non d’un bloc comme c’est le cas actuellement)
  • introduction du droit d’initiative et du référendum facultatif dès que 10% des électeurs le demandent, clarification des rôles du législatif et de l’exécutif.

Notre groupe est très satisfait par l’élaboration de ce RCO, qu’il a appelé de ses vœux il y a 5 ans déjà. Nous regrettons néanmoins le refus de notre amendement, qui demandait plus de transparence sur le règlement interne du Conseil municipal.

Pascale Sarrasin Bruchez

En quête de transparence

LIPDA

(Loi sur l’information du public, la protection des données et l’archivage)

Art,. 1  But

al. 1a. La présente loi règle l’information du public et l’accès aux documents officiels

al. 2a. Elle a pour but d’assurer la transparence des activités des autorités afin de favoriser la libre formation de l’opinion publique et la participation à la vie publiqueloupe

Fort de cette loi, malheureusement méconnue du grand public, je me permettais, en séance plénière du Conseil général du 16 juin 2014, de demander une copie des rapports officiels concernant la problématique de l’amiante au centre scolaire des Plantys. Un accord tacite avait été donné par le Conseiller municipal responsable du dicastère des constructions.

Or, suite à ma demande écrite et motivée, le Conseil municipal refusait de me remettre ces rapports en prétextant, en contradiction avec la loi, que je devais les consulter sur place.

Par conviction et par principe, je ne pouvais admettre cette façon de procéder.

Je m’adressais donc directement au Préposé cantonal de la protection des données et à la transparence, le 29 juillet 2014.

En séance de médiation du 17 septembre 2014, en application de la loi et conformément à ma demande, la municipalité s’engageait à me remettre les copies de ces rapports. Lesdits documents, que je vais analyser, m’ont été remis le 26 novembre 2014.

Ce petit article pour rappeler à tous les citoyens leurs droits à l’information, légitimés par cette loi.

 Pascal Coudray, citoyen responsable

Sauvegarde du vignoble en terrasse et des murs de vignes

L’Alternative Vétrozaine se réjouit de la création, le 3 novembre dernier, du syndicat pour la sauvegarde du vignoble en terrasse des coteaux de Vétroz. Cette sauvegarde du patrimoine nous tient à cœur et figure depuis 2008 dans notre programme politique. Nous soutenons sans réserve le subventionnement public à sa conservation.

vignoble en terrasse

Dominique Kuster, conseiller général AV a rejoint ce comité, présidé par Marc-Henri Cottagnoud. Ce syndicat aura pour tâche de répertorier les murs à refaire et aménager la mise en place d’un réseau d’irrigation fonctionnel.